RecolteSauvage - Centre permaculturel

Aerial view of a lush garden patchwork

Gestion Optimale de l’Arrosage au Potager

La diversité des légumes du potager implique une adaptation de l’arrosage selon leurs besoins en eau, principalement influencés par la profondeur de leurs racines. Découvrez les différentes stratégies pour optimiser l’arrosage tout en valorisant une ressource précieuse qu’est l’eau.

Variété de Besoins selon les Racines : Les légumes potagers présentent des racines à diverses profondeurs, dictant ainsi leurs exigences en matière d’arrosage. Les salades, par exemple, avec leurs racines en surface, réclament une quantité d’eau importante. Cependant, des légumes tels que les choux et les haricots développent des racines jusqu’à 50 cm, voire plus en profondeur, nécessitant des quantités d’eau et une fréquence d’arrosage différentes.

Stratégies d’Arrosage : L’observation des différentes profondeurs racinaires justifie les recommandations d’arrosage : les 20 premiers centimètres du sol sèchent plus rapidement, nécessitant une fréquence plus élevée d’arrosage. Pour atteindre les racines plus profondes, un arrosage moins fréquent mais en plus grande quantité est nécessaire pour que l’eau pénètre en profondeur dans le sol.

Utilité du Paillage : Le paillage du sol avec des déchets verts, comme les tontes de gazon, protège les plantes contre les conditions climatiques extrêmes et contribue à économiser l’eau, en évitant le tassement du sol lors des averses et la brûlure des jeunes plantations par le soleil.

Choix de l’Eau : L’utilisation de l’eau de pluie est privilégiée en raison de son absence de modification du pH du sol. Les récupérateurs d’eau, les tonneaux ou les citernes enterrées sont des moyens pour conserver cette précieuse ressource.

Techniques d’Arrosage : L’arrosage au pied des plantes, en évitant le feuillage, est recommandé. Des méthodes comme le goutte-à-goutte depuis une citerne ou l’usage d’arrosoirs sont conseillées pour éviter le développement de maladies sur les plantes telles que le champignon affectant les tomates, les poivrons et les concombres.

Enrichissement et Fertilisation : Les légumes à enracinement profond bénéficient d’une fertilisation complémentaire pendant leur croissance, tandis que d’autres légumes, comme les salades, les épinards et les herbes aromatiques, préfèrent un sol pauvre en nitrates lors de la plantation, nécessitant une gestion différenciée des engrais.

Partagez cette publication!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *